Cinquième édition pour ce festival des plus audacieux qui comme à son habitude nous livre une programmation de haute volée. On pourrait même dire que l’annonce des participants suffit déjà à donner des sursauts compulsifs aux plus blasés des habitués de ce genre d’événement. Certes on pourra toujours arguer que comparativement à certains gros festivals, il n’y a pas de quoi tomber à la renverse mais ce serait oublier que la force de l’événement est de rester à taille humaine, de proposer une oasis de musique indé, noise, rock, électro dans un désert de variétés ou de festivals hors de prix. Pour un tarif des plus raisonnables, dans un cadre zen et une ambiance chaleureuse, on pourra voir cette année des groupes cultes tels que Primal Scream, Grandaddy, Royal Trux ou bien encore Teenage Fanclub, des talents confirmés comme Moderat ou Flying Lotus, des vieux baroudeurs lubriques (Turbonegro), du nouveau sang totalement possédé (Shame), du rock qui suinte (The Make Up, Thee Oh Sees), du psyché qui réveille (Pond, Black Angels) et plein d’autres joyeusetés. Bref si vous n’avez pas compris que TINALS est un point de chute totalement indispensable, je ne peux rien faire de plus pour vous.

 

this is not a love song affiche 2017

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.