Yppah

Eighty One

Ninja Tune (2012)

 

 

Trois albums auront suffit à Joe Corrales Jr. aka Yppah pour s’imposer comme une figure quasi incontournable du label Ninja Tune. Et si Yppah s’est hissé si haut il le doit tout d’abord à un savoir faire et un talent assumé.

Pratiquant un style électro teinté d’influences hip-hop tout comme rock, son dernier album « Eighty One » est un exemple du genre.

Un électro planant et mélodique rappelant par moments Ulrich Schnauss (« Blue Schwinn », « Never Mess With Sunday »), très bien produit et par dessus tout très bien foutu. Mais « Eighty One » ne se résume pas qu’à ça, l’album contient également des bijoux de composition tels que le titre « R. Mullen », un tube presque directement sorti de l’imagination de Moby. Des chants samplés et vocodés mélangés à une rythmique béton et une mélodie de guitare à la limite du shoegaze.

Mais l’album ne serai pas forcément aussi réussit sans la présence de Anomie Belle. Présente sur quatre titres du disque, la productrice et chanteuse de talent donne une toute autre ampleur aux titres grâce çà sa voix cristalline.

Yppah compose une musique loin d’être formatée et se permet d’offrir des titres proche du rock, surprenants par leur beauté et leur efficacité. Ainsi « Happy To See You » frisant le post-rock ou « Soon Enough », débutant dans un style folk pour finir dans une apothéose drum’n bass ultra planante, nous envoutent et nous font même oublier que Yppah est avant tout un artiste électro.

S’il fallait citer des noms d’artistes qui me sont passés par la tête lors de l’écriture de cette chronique j’ajouterai Dj Shadow, Boards Of Canada ou 120 Days, vous comprendrez donc que l’écoute de « Eighty One » n’est pas un simple plaisir mais frise la jouissance auditive pure et simple.

« Eighty One » est vraiment surprenant par sa diversité, chaque titre réussit à être un véritable plaisir auditif rendant l’écoute de l’album complétement immersive. Non, franchement, Yppah nous livre ici une merveille de composition, un album entrainant, chaleureux, à la fois électro, rock ou hip-hop, un album qui tombe à pic avec l’arrivée des beaux jours. La bande son parfaite pour nos prochains pique-niques au bord de l’eau. (Enfin pour ceux qui en ont … de l’eau …).

A propos de l'auteur

Rédac' chef, musicien passionné, graphiste et Dj de garden party sauvages.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.