quantic-magnetica

QUANTIC

Magnetica

TruThought Records (2014)

Après s’être aventuré dans divers projets collaboratifs (Quantic Soul Orchestra, Ondatropica, The Combo Barbario ou encore Quantic & Alice Russell, …), c’est la première fois depuis son dernier « An Announcement to Answer » paru en 2006 que Will Holland réapparaît sous son alias Quantic. Installé durant 7 années entre Cali et Bogota en Colombie, il s’est imprégné des rythmes afro-caribéens et s’est immergé dans l’héritage de la culture bantou.

Nous parlions il y a peu du premier single de ce nouvel opus intitulé « Magnetica » et de la bonne surprise que nous avions eu à retrouver dans ce « Duvido » hypnotique les penchants électro de Quantic. Alimenté d’une bonne dose de currulao colombien et de kuduro angolais, on découvrait la chanteuse Pongo Love inondant ce titre d’une prestation vocale endiablée et tranchante. Il est fort agréable de constater que tout « Magnetica » est basé sur ce principe qui fit la renommée du producteur : un ingénieux mélange de beats et de synthés savamment orchestrés avec des sonorités traditionnelles issues du highlife nigérian, du merengue angolais ou du marimba colombien.

Alice Russell, héroïne soul du label TruToughts, le chanteur jamaïcain Shinehead, la chanteuse colombienne Nidia Gongora, le groupe ethio-soul de Sidney Dereb The Ambassador, l’actrice et chanteuse brésilenne Thelma De Freitas et Anibal Velasquez, chanteur et accordéoniste colombien, alimentent eux aussi avec leurs spécifiés un album résolument tourné vers les Suds, où les folklores se perpétuent et s’actualisent en s’orientant vers le dancefloors, sous les doigts experts du touche-à-tout anglais.

A propos de l'auteur

Dj, collectionneur et chroniqueur musical. www.les-chroniques-de-hiko.blogspot.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.