65daysofstatic_-_Wild_Light

65DAYSOFSTATIC

Wild Light

Superball Music (2013)

Souvenez vous, 2004, un jeune groupe originaire de Sheffield débarque dans le milieu de la musique indépendante et compte bien se lancer dans le monde vaste du post-rock. Tout le monde sait que de nos jours faire du « post-rock » ne veux plus forcément dire grand chose et pour beaucoup se résumerai à s’acheter une pédale reverb et delay. Mais à l’époque, faire du post-rock était un choix loin d’être évident, mais quand en plus on essaie de faire du post-rock qui sort de l’ordinaire, on crie soit au génie soit à l’intello prétentieux qui finira finalement par faire de la folk sans talent. Et bien, ces quatre jeunes anglais plus connu son le nom de 65daysofstatic auront choisi de faire partie de la première catégorie.

Et c’est aujourd’hui avec leur sixième album que 65dos nous revient. Plus fort que jamais ? Je ne sais pas mais plus talentueux qu’un bon nombre de groupes, sûrement. Après avoir signé la BO du film « Silent Running » en 2011, un exercice quelque peu périlleux auquel s’est soumis le groupe avec franche réussite, 65dos nous propose aujourd’hui un opus qui frise la perfection et les rapprochent encore un peu plus du sommet de leur art.

Bien entendu nous retrouvons sur « Wild Light » tous les ingrédients qui ont su faire de 65dos le groupe qu’il est aujourd’hui, à savoir, ce subtil mélange entre post-rock à la fois mélodique et nerveux et de nombreuses touches d’électronique qui donne toute son originalité à leur style musical. Ainsi les grands moments contemplatifs et ambiants succèdent aux montées en puissance, à l’image du titre « Heat Death Infinity Splitter » qui ouvre de la meilleure des manières le disque. On peut même dire que l’électronique est de plus en plus présente dans la musique de 65dos, ce qui propose à l’auditeur une immersion totale dans un univers planant, chaleureux et émouvant. « Prisms » en est l’exemple parfait.

Il serai simple de parler de chaque titre les uns après les autres, mais « Wild Light » se savoure dans sa globalité. En réalité, le disque est de loin la meilleure œuvre que 65daysofstatic nous aura offert. Et connaissant la discographie du groupe, autant vous dire que cela est une véritable prouesse, mais surtout un véritable cadeau pour les amateurs du genre. La composition de la bande son du film « Silent Running » semble avoir apporté au groupe un plus, 65dos semble ainsi avoir muri, encore un peu plus. Ajoutant une dimension mélodique, une touche d’ambiant à sa musique, la rendant encore plus épique et immersive. « The Undertow » en devient un titre majestueux, mêlant ambiance feutrée, mélodies envoûtantes et énergie. Je rassure également les fans du dorénavant légendaire « Radio Protector », 65dos n’a pas pour autant perdu toute cette énergie qui les caractérise, bien au contraire. Le groupe nous sert de grands titres rock, catchy et terriblement efficaces (« Blackspots »).

Il est bien loin le temps où les quatre adolescents jouaient les nouveaux venus dans une scène encore underground. Car aujourd’hui 65daysofstatic fait assurément partie des groupes emblématiques du genre.

 

 

A propos de l'auteur

Rédac' chef, musicien passionné, graphiste et Dj de garden party sauvages.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.