Electro est un terme qui a plusieurs sens.

L’electro est à l’origine une branche dérivée de la musique électronique très spécifique.

Aujourd’hui, en France, le terme « electro » peut avoir un autre sens plus large pour désigner toute musique ayant des sonorités électroniques. L’utilisation du mot electro crée ainsi une ambiguïté entre l’electro house et l’electro classique.

Le terme electro (abréviation d’electro-funk) définit un genre de musique électronique. Son tempo moyen varie entre 120 et 140 bpm, sa rythmique syncopée étant fondamentalement construite sur le modèle de base « kick-snare-kick-kick-snare-kick » dont l’exemple-type est le morceau « Numbers » de Kraftwerk. L’electro est ainsi une musique explicitement « machinique »

En fonction de l’influence musicale du moment et de l’inspiration du musicien s’y greffe une ligne de basse de quelques notes (souvent sans portamento) qui vient renforcer le côté saccadé et « robotique » de la rythmique et/ou une combinaison de nappes mélodiques évoquant la science-fiction ou des univers aquatiques (typiques chez Drexciya et nombre de musiciens de Détroit tels Juan Atkins ou Aux 88). À Détroit, il est également fait référence au style electro par l’expression « Techno Bass ».

À l’origine, l’electro est née sur les premières boite à rythme inventées par David Korn. Mais c’est devenu une branche dérivée du hip-hop. En plus de l’appellation « electro-funk », on a ainsi pu parler au début des années 80 d’« electro hip-hop », de « robot hip-hop », ou encore de « robot funk ». On attribue traditionnellement la paternité du style à Afrika Bambaataa et son titre « Planet Rock » qui marie les scansions du rapper avec des samples des morceaux « Trans-Europe Express » et « Numbers » de Kraftwerk. Donc on peut dire que l’electro est née d’un mariage de la musique électronique populaire inventée par les Kraftwerk et de la technique hip-hop naissante des années 80.

Fortement conditionnée par l’utilisation d’instruments synthétiques (boite à rythme, vocoder, synthétiseurs), cette fusion entre le rap et la musique électronique populaire du groupe Kraftwerk, en plus d’influences funk et disco, a eu une grande influence sur les premiers pas de la house et de la techno.

 

Et bien si vous avez réussi  à tenir jusqu’au bout c’est que vos êtes fin prêt pour écouter cette nouvelle mixtape « électro » (vous l’aurez sûrement deviné) et si vous n’avez pas eu le courage de vous taper cette définition (j’avoue je l’ai chiper sur Wikipedia …) et bien vous avez bien fait car vous pourrez donc écouter cette mixtape avant les autres !! :)

Rappelons comme toujours que vous pouvez écouter et télécharger cette mixtape via le player plus bas ou à cette adresse.

Bonne écoute et bon Week end !

 

 

Crédits :

  • Fizzarum – Phut Of Plex
  • Mils – Galapagos Islands Milx
  • The Postal Service – Brand New Colony
  • D’Arcangelo – K59
  • Four Tet – No More Mosquitoes (Boom Bip Remix)
  • Duchess Says – Black Flag (The Juan Maclean Version)
  • Bloc Party – Luno (Bloc Party Vs Death From Above 1979)
  • Pixeltan – That’s The Way I Like It
  • The Teenagers – Homecoming (Guns N’ Bombs XTC 1996 Remix)
  • The Field – Everybody’s Got To Learn Sometime

A propos de l'auteur

Rédac' chef, musicien passionné, graphiste et Dj de garden party sauvages.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.