En tournée depuis bientôt un an, il était logique que le phénomène M83 passe par chez nous, l’occasion de vérifier si le vieil adage voulant que nul n’est prophète en son pays est de mise. Depuis la sortie du dernier album, l’excellent « Hurry Up We’re Dreaming », les critiques ne tarissent pas d’éloges même si en France on a un peu tendance à oublier que le groupe a plus de dix ans d’existence.

La première partie, les très bons Man Without Country, vont distiller un Shoegaze d’excellente facture. Le trio permet à l’auditoire de réviser ses classiques pour les plus vieux ou de s’immerger dans ce genre qui a connu ses heures de gloire il y a déjà plus de vingt ans. Le curseur semble s’être déplacé et les nouvelles formations revendiquent plus un héritage des années 90 à la différence de la scène électro pop de ces dernières années qui semblait entretenir un culte pour les mélodies plus New Wave des années 80.

Le monstre de la pochette du single se profile et dés le premier morceau (« Intro » … logique) on est estomaqué par un son puissant et des effets de lumière ultra efficaces. Aucun temps mort, un enchainement parfait et une interprétation irréprochable, aucun doute le groupe est rodé et les morceaux font mouche (« Reunion », « We Own The Sky », « Steve McQueen ») et même durant le semblant d’accalmie du morceau « Wait », ce n’est pour le quatuor qu’une façon de revenir en force avec une montée magistrale. La suite est imparable (« Fall », « Bright Flash ») avec un passage obligatoire par le désormais hit « Midnight City » et son saxo aussi improbable qu’évident, tube planétaire qui leur a permis une plus grande reconnaissance, même si cantonner M83 à cela serait réducteur tant le groupe depuis le début s’est voulu exigeant et intègre dans chacun de ses disques. Le show se clôture par « Guitar & A Heart » avant le rappel de rigueur (et généreux !!, NDLR) pour un public en transe (« Skin » et « Couleurs » apocalyptique que n’aurait pas renié James Murphy).

On retiendra qu’en plus d’avoir fait monter la température de la salle, le groupe a définitivement fait monter le niveau de ses prestations, qu’il siège désormais parmi les meilleurs groupes de sa catégorie et que rien ne laisse penser qu’il veuille abandonner son titre.

 

 

Crédits Photos : Céline Rodriguez.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.