Elysian Fields

Ghosts of No

Vicious Circle (2016)

Les premiers accords de guitare ressemblent à s’y méprendre à l’intro de leur reprise de » Tangled Up in Blue » de Bob Dylan. Quinze ans plus tard et plus de vingt ans après leurs débuts, la voix de Jennifer Charles n’a rien perdu de sa sensualité (quel amateur du projet Lovage osera me contredire ?) et le son unique d’Elysian Fields arrive toujours aussi bien à suspendre le temps. Chaque piste est une histoire teintée de grâce et d’obscurité, ce qui a toujours caractérisé cet incroyable duo. Ce digne successeur de « For House Cats and Sea Fans » est une merveille de plus dans une discographie sans faute. On y retrouve leurs influences diverses, de Mazzy Star à John Coltrane, de Billie Holiday à Iggy Pop. Indéniablement l’un des albums les plus importants de cette année.

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.