Edyth

Agua Verde EP

Fake Music (2016)

 
Le producteur d’origine soudanaise Edyth nous présente, grâce à l’entremise du label parisien Fake Music, son second EP baptisé « Agua Verde ». Clairement orienté bass music et dominé par des textures électroniques planantes et entêtantes, il succède à son excellent « Bare I » paru l’an dernier.
 
Le premier single intitulé « On My Way » annonce la couleur avec sa ligne de basse massive, ses nappes de synthés vaporeuses et ses accents drum plutôt down-tempo.
« Recycled Class » nous immerge dans l’univers franchement narcoleptique du beatmaker, plus sombre et profond que l’ouverture, la lenteur du titre a quelque chose de psychédélique, impression notamment renforcée par la succession obsédante de ses 4 accords de claviers et de samples vocaux réverbérés.
 
Toujours au ralenti, les sonorités latines et les couleurs estivales d’« Aguaverde » sont rassurantes, un petit arpège de guitare en toile de fond évoquant vaguement les rythmes chaloupés et délicats de la bossa nova nous mène tout droit vers les plages mythiques de Copacabana ou d’Ipanema.
Avec « Costa Blanca » nous restons sous les tropiques mais le propos d’Edyth prend des allures d’abstract hip-hop façon Dj Krush ou bien de trip-hop jazzy et nébuleux teinté d’ambient…
Pour faire court, son electronica nocturne est parfaitement bien taillée pour animer une session chill-out tardive en bord de mer !

 
 

A propos de l'auteur

Dj, collectionneur et chroniqueur musical. www.les-chroniques-de-hiko.blogspot.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.